archiveshomo.info
Bienvenue sur le site du Conservatoire des Archives et des Mémoires LGBT.

Vous trouverez des informations sur les archives, bibliothèques, centres de documentation, musées et collections spéciales LGBT en France et dans le monde.

Accueil > Académie Gay & Lesbienne > Press-book

Articles de presse et reportages
sur l'association Académie Gay & Lesbienne
et le Conservatoire des Archives et des Mémoires LGBT

 

Pétition (demande de local)     2016     2015     2014     2013     2012     2011     2010     2009     2008     2007     2006     2005     2004     2003     2002     2001     Reportages


 

logo du site yagg.com 10 juillet 2013

site yagg.com

par Samuel Zralos

France
Archives LGBT :
où sont nos mémoires ?

Le projet parisien d'un Centre d'Archives Homosexuelles, mené par Louis-Georges Tin, est toujours au point mort alors qu'à Lyon ou dans certaines associations, les fonds existent depuis des années.

État des lieux de la mémoire LGBT
La question de la transmission des cultures et mémoires LGBT pose un problème quotidien. Elle ne se fait pas pour les jeunes par la famille, encore moins par l'école ou la télévision. De l'autre côté de la pyramide des âges, les LGBT laissent souvent derrière eux/elles des témoignages, souvenirs, collections qui sont dispersées ou jetées.
Pour faire face à ce problème plusieurs centres d'archives LGBT ont été créés ou sont en cours de construction, en France comme à l'étranger.

Le plus important fonds d'archives de l'hexagone est conservé à la Bibliothèque Municipale de Lyon
Deux fonds y sont réunis, le fonds Michel Chomarat et un ensemble Gay et Lesbien. Le premier existe depuis 1992. En dépôt à la Bibliothèque Municipale de Lyon, il regroupe plusieurs dizaines de milliers de références. L'ensemble Gay et Lesbien, propriété de la Bibliothèque et plus axé sur le prêt, est venu s'y adjoindre en 2005.
Michel Chomarat, propriétaire du fonds qui porte son nom et chargé de Mémoire à la Ville de Lyon, insiste sur l'importance symbolique du lieu : « Il s'agit d'un lieu public, la deuxième bibliothèque de France. C'est donc la République qui reconnaît les LGBT ». C'est essentiel à ses yeux dans la construction d'identités propres aux LGBT, ce qui était impossible avant 1968 et la production massive de documents qui a suivi les luttes des années 1970. Laissés en héritages, ces documents sont passés aux jeunes générations. « Les archives ne sont pas mortes, on en fait quelque chose, nous organisons régulièrement des expositions, des conférences, des projections de films », explique Michel Chomarat. Il souhaite la mise en place de centres de documentation dans les bibliothèques de toutes les grandes villes de France, seul moyen de « pérenniser, protéger et perpétuer » les ressources documentaires accumulées.

Pour le pluralisme
Une volonté de conservation que l'on retrouve chez Phan Bigotte, président de l'Académie Gay & Lesbienne, association qui œuvre pour la sauvegarde des mémoires LGBT,
et Thomas Dupuy, chargé de la Bibliothèque du Centre LGBT de Paris. [ http://www.centrelgbtparis.org/spip.php?rubrique5 ]
Contrairement à son homologue lyonnais, le premier pense que la mise en place d'archives LGBT doit se faire d'abord par le biais d'un tissu associatif. Assez échaudé par les institutions publiques qui lui refusent l'octroi d'un local depuis plus de dix ans, il reconnaît l'utilité de ressources publiques mais «plaide pour le pluralisme». Pour lui, « il faut les deux, seules les associations ont un intérêt à récupérer et conserver des petits fanzines, pas forcément connus ».
Le Centre LGBT de Paris, quant à lui, hébergé rue Beaubourg dans le IIIe arrondissement de Paris, ouvre ses portes cinq jours par semaine, de deux à quatre heures par jour. Il conserve plusieurs milliers de livres ainsi que 450 titres de magazines LGBT et environ 500 DVD. À l'opposé de Michel Chomarat et de Phan Bigotte, Thomas Dupuy [ http://thd75010.yagg.com/ sur la communauté Yagg ] voit dans ces fonds une culture qui n'a pas vocation à créer une identité culturelle homosexuelle. S'il admet volontiers que ces archives contribuent à la visibilité des personnes LGBT, elles font pour lui « partie intégrante de la culture au sens général ».

Local prêté, puis rendu
Impossible d'aborder les archives LGBT sans mentionner le projet de Centre d'Archives et de Documentation Homosexuelles de Paris [ CADHP ]. En gestation depuis plus de dix ans, rebaptisé Centre des Mémoires LGBT Paris Ile-de-France, puis Institut Arc-en-Ciel il y a un an, ce programme ambitieux ressemble surtout à une arlésienne.
Malgré un local prêté par la Mairie de Paris et rendu depuis, il n'a donné lieu qu'à un pré-rapport de 80 pages, toujours en attente de validation auprès des Ministères de la Culture et de l'Enseignement Supérieur.
Louis-Georges Tin, qui mène le projet, dénonce « une certaine forme de blocage au niveau des Ministères concernés ». Une réunion mardi 2 juillet au Ministère de la Culture n'a rien donné selon lui, le représentant du Ministère au futur Conseil d'Administration de l'Institut n'étant toujours pas nommé. Quant au Ministère de l'Enseignement Supérieur, il devait rencontrer Louis-Georges Tin jeudi 4 juillet, mais le rendez-vous a été reporté sine die. L'ancien président du Comité IDAHO France dénonce une « mauvaise volonté » et une « sous-représentation des minorités au niveau culturel ». Réclamant un lieu « vivant, culturel, ouvert sur le grand public », il est pourtant lui-même contesté.
Certaines associations lui reprochent les dépenses importantes déjà engagées sans résultat visible à ce jour.

À contrario, la référence pour tous les lieux de mémoire LGBT reste la GLBT Historical Society de San Francisco. Créée en 1985 et dotée depuis 2011 d'un Musée, elle accueille en plus d'archives conséquentes de nombreuses expositions et conférences.
En France, face à la difficulté d'obtenir un lieu pouvant accueillir du public, certain.e.s choisissent la solution numérique. C'est le cas d'Hexagone Gay. Depuis 2004 ce site collecte et met en ligne des documents, des cartes, des photos pour cartographier la vie des homosexuel.le.s depuis le XIXe siècle.

La plupart des experts LGBT dans ce domaine se retrouveront le 17 juillet à Marseille, aux Archives Départementales, pour une Conférence consacrée aux « Archives et Centres documentaires LGBT en France, en Europe et aux USA » dans le cadre de l'EuroPride.

[ → la contribution de l'Académie Gay & Lesbienne :
http://www.archiveshomo.info/academie/press-book/archives_lgbt_en_france_2013.pdf ]

 

Pétition (demande de local)     2016     2015     2014     2013     2012     2011     2010     2009     2008     2007     2006     2005     2004     2003     2002     2001     Reportages


 

Couverture de Têtu n° 192 Article de Têtu n° 198 : page 14 Octobre 2013
mensuel Têtu
N° 192 > page 14
par la Rédaction

[ → Format > PDF (752 Ko) ]

Courrier :   Cher Têtu...
Archives LGBT

Pour pouvoir archiver le plus possible de documents sur l'EuroPride de 2013 à Marseille, notre Conservatoire des Archives et des Mémoires LGBT collecte tous journaux, magazines LGBT ou non LGBT :
  ¤   Presse régionale (difficile à acheter en région parisienne) ;
  ¤   Presse nationale et internationale ;
  ¤   Presse spécialisée (y compris homophobe... ).

Notre association continue de référencer les nunéros qui ont mis en couverture des titres d'articles et/ou de dossiers sur les LGBT, le genre, le sexe, la sexualité et le sida.
Tous ces journaux (en version papier) sont conservés précieusement en entier (non dépecés) pour contribuer à la préservation des mémoires et des archives LGBT.
[ → http://www.archiveshomo.info/archives/presse-diverse/straight.htm ]

Merci de nous aider en les envoyant par La Poste à :
Académie Gay & Lesbienne
Boîte Postale n° 28
94402 Vitry-sur-Seine Cedex

[ → Historique du Conservatoire des Archives et des Mémoires LGBT :
http://www.archiveshomo.info/academie/press-book/archives_lgbt_en_france_2013.pdf ]

 

Pétition (demande de local)     2016     2015     2014     2013     2012     2011     2010     2009     2008     2007     2006     2005     2004     2003     2002     2001     Reportages


 

logo du site yagg.com 28 novembre 2013

site yagg.com

par Yagg

Municipales 2014 :
Chattez avec Anne Hidalgo

Jeudi 28 novembre [ 2013 ], à partir de 17h15, la candidate de la liste d'union du Parti Socialiste et du Parti Communiste à la Mairie de Paris répondra aux questions des internautes de Yagg.

Alors que les élections municipales approchent, Yagg a décidé de se pencher en particulier sur la situation à Paris. Dans les prochaines semaines, nous vous proposerons des interviews ou des chats avec un certain nombre de candidat.e.s.

C'est Anne Hidalgo, l'actuelle Première adjointe de Bertrand Delanoë, qui conduit la liste d'union du Parti Socialiste et du Parti Communiste.
  ¤   Quelles sont ses propositions pour la lutte contre les discriminations, pour le monde de la nuit ou dans la lutte contre le sida ?
  ¤   Est-elle favorable à ce que les couples de femmes aient accès à la PMA ?
  ¤   Quelle est sa position sur la pénalisation des clients de la prostitution ?


Anne Hidalgo répond en direct aux internautes au cours d'un chat exceptionnel,
jeudi 28 novembre
[ 2013 ], à 17h15 :

5 h 10 > Yagg :
Bonsoir. Nous sommes avec Anne Hidalgo. Le chat va bientôt commencer. Vous pouvez d'ores et déjà poser vos questions.
5 h 18 > Yagg :
Le chat va démarrer. Nous sommes ravis d'accueillir Anne Hidalgo, candidate à la Mairie de Paris.

5 h 18 > Anne Hidalgo :
« Bonsoir, je suis très contente d'être là et prête à répondre à vos questions. Je suis venue avec une amie, Caroline Mécary... »
[ ... ]

5 h 40 > Commentaire de la part de Phan Bigotte :
« Bonjour Madame Anne Hidalgo,
L'association Académie Gay et Lesbienne demande un grand local à Paris pour pouvoir mettre gratuitement et rapidement toutes les archives (dont plusieurs fonds historiques qui ont été sauvegardés) à la disposition du public.
En effet, depuis plus de douze ans, avec leurs seuls moyens personnels, nos bénévoles ont acquis, collecté et recueilli plusieurs dizaines de milliers (environ 200 mètres cube) de documents LGBT et/ou sur les LGBT, le genre, le sexe, la sexualité et le sida… pour le Conservatoire des Archives et des Mémoires LGBT. »

[ → Pétition de l'Académie Gay & Lesbienne > Demande d'un local parisien pour mettre les archives LGBT à disposition du public ]

5 h 42 > Anne Hidalgo :
« Les archives existent déjà via les Archives lesbiennes qui est une association liée à la Maison des femmes. Par ailleurs, la Mairie finance la très belle bibliothèque du Centre LGBT ouverte à tous et à toutes... Je salue le travail des associations et des bénévoles. Je serai à leurs côtés pour amplifier leurs efforts... »
5 h 44 > Anne Hidalgo :
« Je crois beaucoup au travail de mémoire donc à la nécessité d'archives mais aussi de lieux de commémoration, des lieux symboliques où l'on puisse se retrouver, réfléchir et se recueillir en pensant à ceux et celles qui ne sont plus là.
Rencontrons-nous pour en discuter. »

[ ... ]
6 h 17 > Yagg :
Le chat est terminé. Le mot de la fin à notre invitée...

6 h 19 > Anne Hidalgo :
« Je souhaite de tout mon coeur que Paris reste pleinement engagée aux côtés des associations LGBT. Notre ville est une ville ouverte à toutes les différences. Elle se nourrit de nos différences ce qui en fait sa force. Vous pourrez comptez sur moi. »

6 h 19 > Yagg :
Fin de la session. Merci à Anne Hidalgo.
Retranscription des échanges bientôt sur Yagg. Merci à Bénédicte Mathieu pour la prise en note des réponses.


[ Anne Hidalgo : « Paris ne peut pas être une ville qui accepte
l'homophobie et la ségrégation en raison de l'orientation sexuelle »
http://yagg.com/2013/12/01/chat-avec-anne-hidalgo/ ]

 

Pétition (demande de local)     2016     2015     2014     2013     2012     2011     2010     2009     2008     2007     2006     2005     2004     2003     2002     2001     Reportages


 

logo du site yagg.com 4 décembre 2013

site yagg.com

par Christophe Martet

Débat au Centre LGBT Paris IDF :
« Faire un débat sur l'avenir de la presse LGBT,
c'est de l'humour noir
»

À l'occasion de ses cinq ans, Yagg a organisé un débat avec six journalistes et créateurs/trices de médias LGBT. Compte-rendu :

Quel avenir pour la presse LGBT ? Cinq ans après son lancement, Yagg a invité, mercredi 4 décembre [ 2013 ], des représentant.e.s de plusieurs médias pour présenter leurs projets éditoriaux et débattre avec le public :   Alice Coffin, qui animait le débat, est elle-même journaliste média à 20 Minutes et la question de la pertinence d'une presse LGBT, son fonctionnement, son modèle économique, ses choix éditoriaux, ses limites, font partie de ses sujets de prédilection.

Jérémy Patinier, premier orateur à s'exprimer, insiste d'emblée sur l'aspect alternatif de son projet, la revue Miroir, Miroirs :   – J'ai lancé une maison d'édition parce que lancer un média était inconcevable économiquement. Il y a trop de concurrence pour pas assez de lecteurs et un modèle économique toujours plus fragile [ ... ]

Stéphanie Delon, qui intervenait par Skype depuis Lille, a présenté son nouveau projet :   Jeanne Magazine, une publication digitale, dont le premier numéro sort en janvier prochain (Lire « Jeanne Magazine », un nouveau média lesbien prévu pour janvier 2014). Après l'échec de la Dixième Muse, Stéphanie n'a pas baissé les bras [ ... ]

Yannick Barbe, nouveau directeur de la rédaction de Têtu depuis le mois d'avril, explique que son projet a été de « replacer Têtu dans son époque » :   Il aurait voulu faire de Têtu un média mixte mais ce n'était pas possible économiquement, en raison de la frilosité des annonceurs. Il a rappelé la situation dans laquelle était Têtu avant la reprise du titre par Jean-Jacques Augier [ ... ]

Romain Vallet, rédacteur en chef d'Hétéroclite, avait fait le déplacement depuis Lyon. Hétéroclite est un projet original, qui séduit au-delà de la cible LGBT :   – Distribuée à Lyon, Saint-Étienne et à Grenoble, notre magazine sur papier journal, doublé d'un site, a réduit ses coûts de fonctionnement en partageant des frais fixes avec un autre titre, Le Petit Bulletin [ ... ]

Judith Silberfeld, rédactrice en chef de Yagg, a saisi l'occasion pour rappeler pourquoi il est nécessaire que des médias communautaires existent :   – On a besoin d'endroits safe, où l'on sait qu'on ne se fera pas insulter en raison de son orientation sexuelle ou de son identité de genre, où les journalistes emploient des pronoms adaptés, respectent le genre des personnes sur lesquelles ils et elles écrivent [ ... ]

Philippe Escalier, fondateur et rédacteur en chef de Sensitif, un mensuel gratuit gay distribué dans les établissements de la capitale, a eu la phrase du jour « Faire un débat sur l'avenir de la presse gay, c'est de l'humour noir » :   – J'ai créé Sensitif il y a presque huit ans maintenant. Je suis assez persuadé de l'utilité d'une presse gay, la demande des lecteurs en est la preuve. Elle seule peut apporter des informations, une visibilité sur des événements, des spectacles [ ... ]

Dans le public, Phan Bigotte, Président de l'Académie Gay et Lesbienne, qui possède des milliers d'archives LGBT, est intervenu le premier :   Il a rappelé les grandes étapes de la presse homo, qui remonte au début du XXe siècle: Arcadie, Gai Pied qui a été hebdo…Aujourd'hui, il cherche un local pour exposer quelques uns des précieux documents qu'il a en sa possession. Pas d'argent a-t-il précisé, juste un local.
[ → Pétition de l'Académie Gay & Lesbienne > Demande d'un local parisien pour mettre les archives LGBT à disposition du public ]

Alain Bartolo, de Zelink, qui vient de lancer l'appli Woofit, a plaidé pour une plus grande collaboration entre les médias sur un marché assez restreint.

Alix Béranger, du collectif La Barbe, a elle évoqué la possibilité de créer une fondation qui pourrait permettre de financer la presse LGBT, notamment pour garantir son indépendance.

[ ... ]

 

Pétition (demande de local)     2016     2015     2014     2013     2012     2011     2010     2009     2008     2007     2006     2005     2004     2003     2002     2001     Reportages


 

Académie Gay & Lesbienne
Boîte Postale n° 28
94402 Vitry sur Seine Cedex
FRANCE

http://www.archiveshomo.info
le site d'information
du Conservatoire des Archives et des Mémoires LGBT
de l'Académie Gay & Lesbienne

academiegay@yahoo.fr