Accueil > Conservatoire des Archives et des Mémoires LGBT > Fonds d'archives sur Cleews Vellay

Aidez-nous à préserver l'histoire et les mémoires LGBTQ

Fonds d'archives sur Cleews Vellay

1964 à 1993 . 1994 . 1995 à 1999 . 2000 à 2004

21 10 94 : Libération, page 12 > Act Up Paris fait paraître une page pour annoncer
- la mort de Cleews Vellay
- la manifestation pour ses funérailles politiques
http://www.liberation.com/
 
 
 
18 10 1994 : communiqué d'Act Up Paris > Cleews Vellay est mort du sida
http://www.actupparis.org/
.
Cleews Vellay est mort du sida
.

Cleews Vellay est mort du sida à 30 ans le mardi 18 octobre 1994. Il était pédé, il était militant de la lutte contre le sida.
- Il fut le président d'Act Up-Paris de septembre 1992 à septembre 1994.
- Il avait adhéré à Act Up-Paris dès sa création, en 1989.

Pendant ces 5 années, il a combattu tout ce qui a rendu possible sa contamination et sa mort :
- le silence sur la maladie,
- l'homophobie et ses raisons d'être (l'Eglise, l'Etat, l'Ordre des Pharmaciens, etc...),
- l'incurie et la lâcheté des hommes politiques en matière de prévention, d'accés aux soins et d'aide à la recherche,
- les médecins crapuleux et les laboratoires véreux,
- les fantasmes lepenistes de sidatorium et les délires de dépistage obligatoire.
.

Cleews savait qu'il ne mourrait pas d'une simple maladie, qu'il avait été assassiné d'avance par tous ces salopards et toutes ces saloperies. De là sa lutte au jour le jour, de là aussi son sens de la solidarité.

Teigneux et agressif, il était doté d'une générosité rare : au sein d'Act Up-Paris,
- il avait fondé la commission Prison alors qu'il n'a jamais été prisonnier,
- il avait participé à la première commission Toxicomanie alors qu'il n'avait jamais été toxicomane,
- il avait soutenu de bout en bout les revendications des hémophiles alors qu'il avait été contaminé par voie sexuelle,
- il avait été l'un des premiers à combattre l'expulsion des malades étrangers.

Il se disait avant tout femme, folle, beau black, pompom girl, minorité des minorités.
.

Pour tout cela, Cleews, tu garderas toujours tout notre amour et notre admiration, tous nos pleurs et notre douleur. Nous savons que tes gestes, tes regards, tes sourires, tes colères nous sont à jamais perdus.

Ta force nous demeure. C'est elle qui nous porte encore, et nous portera plus que jamais, pour continuer cette lutte que tu avais engagée avec à peine quelques-uns.

Mais cette force n'est rien à côté de ta perte. Rien ne nous consolera.

.

27 10 1994 > par la rédaction [ Liberation ] http://www.liberation.com/
[ Journal d' Eric Rémès ] http://ericremes.free.fr/ weblogs/index.php?2005/09/02/51-act-up-orchestre-la-derniere-manif-de-son-president-defunt
.
Enterrement de Clews Vellay,
président d'Act Up Paris
.

Quelques trois cent militants et sympathisants d'Act Up ont participé hier aux obsèques de Cleews Vellay, mort du sida le 18 octobre 1994, à 30 ans.

L'ex-président de l'association activiste de lutte contre le sida a été incinéré à 15 heures au cimetière du Père Lachaise.
.

Dès 9 heures, ils étaient 200 peut-être trois cent, rassemblés devant le Centre Gay et Lesbien (CGL) de la rue Keller, qu'ils bloquaient.

Des militants d'Act Up Paris, des sympathisants, des représentants d'association de lutte contre le sida, et d'autres encore, connus ou inconnus, le regard en berne.

Une foule hétéroclite, quelques personnages maquillés. Des homosexuels mais aussi des hétéros, des jeunes et des vieux, garçons et filles.

Le Centre [ Gai et Lesbien de Paris ] a aménagé pour ce deuil, un petit salon de recueillement au fond duquel repose le cercueil, recouvert d'un drap noir frappé d'un triangle rose. pendant deux heures, chacun est venu rendre un dernier hommage à "l'ex-présidente", ce féminin qu'il revendiquait quand il était bien vivant, il clamait, "je suis une folle".

Des cartes postales ont été distribuées, à adresser au Premier Ministre : "cette mort aurait pu être évitée si des efforts avaient été entrepris dans les domaines de la prévention, de la recherche et des soins. En vous obstinant dans cette politique indigente, en ne prenant pas la mesure de l'urgence, vous êtes responsable des morts d'aujourd'hui et de celles de demain".

Les visiteurs ont défilés, parfois les larmes aux yeux. Au café du coin, bondé, on vient se préserver du vent glacial.

Accoudé au comptoir, un homme, étranger à cette assemblée, demande à voix haute à un militant de quoi est mort Cleews. Ceux qui sont là et qui savent, parce qu'ils sont là pour ça, sourient mal.
.

A 11 heures, le cercueil est porté dans le corbillard et les drapeaux se lèvent, et les pancartes tenues à l'effigie de l'ex-président.

Au verso, un texte : " Cleews et 25 000 personnes sont mortes en France du sida. Elles ont été tuées "
- ou encore : " Cleews avait 30 ans. Il attendait l'allocation adulte handicapée depuis un an ".

Deux vieilles dames, sur le trottoir, regardent la foule :
-" C'est qui, qui est mort ? ";
-" Ben, la présidente des homosexuels ".

Un grand drapeau, noir et rose comme celui qui enveloppe le cercueil et portant le prénom du défunt, précède le cortège qui s'ébranle sur l'avenue Ledru-Rollin, et la stridence des sifflets déchire le silence et les tympans.

Alors, quelques uns pleurent.

Dans la montée de la rue de la Roquette vers le cimetière du Père lachaise, le service d'ordre, militant, bloque les rues au passage du cortège.

La police, qui attendait bien plus de monde, coopère avec une bienveillance qui étonne.

Une militante : " ils ont du recevoir des consignes, pour être aussi calme avec nous. Ca change ".
.

A cinquante mètres de l'entrée du cimetière, le cercueil est à nouveau porté à bras. Cleews est dans la rue, comme lors de toutes ces manifs si caractéristiques du "style" Act Up.

La violence, aujourd'hui, c'est cette mort qui marche au mugissement d'une cinquantaine de cornes de brumes qui l'accompagne. le son recouvre tout.

Dans le cimetière, près du columbarium familier, toute l'assistance a pénétré.

Une voix : " on vient tellement souvent ici qu'on devrait monter une guinguette gaie ".

Dans la chapelle du crematorium, il n'y a pas assez de chaises. les proches de Cleews prennent la parole.

L'hommage durera deux heures d'émotion, avec des larmes et des rires provocateurs.

Jusqu'à pouffer quand Philippe Labey, le mari de Cleews, s'excuse du choix musical de la cérémonie, " mais c'était la musique qu'il aimait " : Jimmy Sommervile, Sheila, Dalida.

Son infirmière : " J'aurais un regret toute ma vie. celui de ne pas t'avoir dit que je t''aime ".

Les discours sont traduits en langue des signes pour les sourds.

Un proche du défunt : " L'hécatombe n'est pas devant nous, mais autour de nous. Il n'y a plus d'urgence, c'est déjà trop tard. Simone Veil nous a envoyé un télégramme pour dire que maintenant, elle comprend l'urgence du sida. Mais il faudra combien de mort pour qu'ils comprennent tous ? Je veux transformer ma colère en force violente pour la balancer à la gueule des pouvoirs publics. "

Entre ces moments où l'émotion se noue et se dénoue, la chapelle est envahie de disco.

La violence, puis le calme, les pleurs et les rires, très Act Up, jusque et surtout pour les enterrements.

Line Renaud : " J'admirais son regard et sa révolte. Il a été un déterminant majeur du Sidaction. cela n'avançait pas. Et là, il s'est levé, il a tapé sur la table et il a crié : " Merde, vous ne voyez pas que je suis en train de crever? " et là, les choses se sont débloquées. Je lui ai téléphoné trois jours avant sa mort; il m'a dit que tout allait bien ".
Elle pleure.

Didier Lestrade, fondateur et premier président d'Act Up, raconte comment Cleews a été un des premiers à rejoindre Act Up, et la place énorme qu'à prise l'association dans sa vie.
Puis, grave : " Je suis le seul survivant des premières réunions. "

En intermède musical, Marilyne Monroe, I wanna be love by you, avant d'autres mots, de colère maintenant, contre le pape, "salaud", et Mitterand, "assassin".

A 15 heures, les discours cessent, et Cleews va être incinéré. Le four est chaud.
.

 
 

.
1994
.

dépôt du patchwork de Cleews Vellay
- texte écrit et lu par Philippe Labbey

1994 : catless.ncl.ac.uk > The Obituary page : Unclassified 1994
- Cleews Vellay (1964 - 1994) AIDS Activist

3 12 94 : france.qrd.org > émission de radio Rage : La prise de risque face au VIH
- écouter un nouveau message de prévention sida : les funérailles nationales de Cleews Vellay

décembre 94 : Action N° 28
- couverture : Cleews Vellay voulait que son cercueuil soit porté dans la rue : Act Up a fait ...
- page 6 : l'enterrement de Cleews
- page16 : hécatombe

16 11 94 : Exit le journal
- couverture avec une photo Cleews Vellay

10 11 94 : qrd.org > Rex Wockner : Moving Funeral for Act Up Paris Leader
Hundreds of mourners queued outside the Paris Lesbian and Gay Center Oct. 26 to pay last respects to Act Up President Cleews Vellay

novembre 94 : actupparis.org > Cleews Vellay a reçu son Allocation Adulte Handicapé (AAH) quelques semaines après sa mort ...

novembre 94 : mensuel 3 Keller du Centre Gai Lesbien de Paris
- couverture : Miss Act Up n'est plus ... Paroles de deuil

27 10 94 : Rex Wockner > Cleews Vellay, co-founder and former president of ACT UP Paris, has died of AIDS complications at age 30

27 10 1994 > Enterrement de Clews Vellay, président d'Act Up Paris [ Liberation ]
Quelques 300 militants et sympathisants d'Act Up ont participé hier aux obsèques de Cleews Vellay ...
Dès 9 heures, ils étaient 200 peut-être 300, rassemblés devant le Centre Gai et Lesbien [ de Paris ] (CGL) ...
Deux vieilles dames, sur le trottoir, regardent la foule : - C'est qui, qui est mort ?
- Ben, la présidente des homosexuels.

Un grand drapeau, noir et rose comme celui qui enveloppe le cercueil et portant le prénom du défunt, précède le cortège qui s'ébranle sur l'avenue Ledru-Rollin, et la stridence des sifflets déchire le silence et les tympans. Alors, quelques uns pleurent ...
A 50 mètres de l'entrée du cimetière, le cercueil est à nouveau porté à bras. Cleews est dans la rue, comme lors de toutes ces manifs si caractéristiques du style Act Up ...
A 15 heures, les discours cessent, et Cleews va être incinéré. Le four est chaud.

26 10 94 : actupparis.org > enterrement politique de Cleews Vellay
- du Centre Gai et Lesbien de Paris au Père-Lachaise > 500 personnes suivent le cercueil avec sifflets, cornes de brumes, pancartes ...

26 10 94 : crématorium du Père Lachaise
- les Sourds en colère

26 10 94 : J'ai pleuré > poème de Pascal Barbarin [à Cleews Vellay, ex-Président(e) d'Act-Up Paris] : 20 ans ou la conscience accrue (éditions Publibook juin 2004) > J'ai de la chance, j'ai encore des larmes pour pleurer. Ce matin du 26 octobre 94, Je suis venu te dire pourquoi j'ai pleuré. Je suis venu au Centre gai et lesbien ...

21 10 94 : Libération > Act Up Paris fait paraître une page pour annoncer
- la mort de Cleews Vellay
- la manifestation pour ses funérailles politiques

21 10 94 : Washington Post > Cleews Vellay, a cofounder and former president of the French branch of Act Up, died of AIDS on Oct. 18 in Paris. Vellay lobbied to raise public awareness of AIDS-related problems that AIDS patients experience. He also condemned the French government for laxity in developing AIDS prevention and education programs

18 10 94 : Act Up Paris > Cleews Vellay est mort du sida à 30 ans

Octobre 94 : Le Journal du sida > élection de Christophe Martet, nouveau président d'Act Up Paris
en remplacement de Cleews Vellay, trois semaines avant son décès

août 94 : Action N° 26
- édito de Cleews Vellay : la Belge est morte

18 6 94 : lesbian gay pride > Act Up Paris
- Fier d'être pédé, Fière d'être gouine
- Fier(e)s de lutter contre le sida

juin 94 : Action N° 25
- édito de Cleews Vellay : C'était il ya 5 ans

7 4 94 : 1er SIDAction >
- Média G : Pour la première fois en 1994, les six chaînes de télé hertziennes émettent simultanément le même programme : une soirée spéciale pour récolter des fonds contre le Sida ...
mais il faudra attendre minuit pour qu’on laisse la parole à Act Up, par son président Clews Vellay. Très malade est très en colère, Clews Vellay prend à partie les politiques présents : on le calme ...
- Jean-Yves Le Talec > Genre et militantisme homosexuel : l’importance des folles et du camp [... Cleews réussit alors une jonction inespérée entre son statut de folle prolétaire et la jet-set, représentée par Line Renaud et Pierre Bergé ... il apparaît entre les deux personnalités et produit une image forte qui restera, pour des millions de téléspectateurs, comme un symbole ...]

1er 4 94 : inauguration du Centre Gai et Lesbien de Paris

février 94 : Action N° 22
- édito de Cleews Vellay

janvier 94 : Action N° 21
- édito de Cleews Vellay et Christophe Martet : le 1er décembre 1993 fut ... la plus grande mobilisation dans l'histoire d'Act Up Paris
.

 

[ Haut de page ]

Académie Gay & Lesbienne
Boîte Postale n° 28
94402 Vitry sur Seine Cedex
academiegay@yahoo.fr

http://www.archiveshomo.info
le site d'information
du Conservatoire des Archives et des Mémoires LGBT
de l'Académie Gay & Lesbienne

© 2001 - 2007